Suite à ma visite élyséenne de jeudi, après une nuit récupératrice chez une amie bordelaise (Nath... Alie !), un bain chaud aux 1000 vertus chez Méluzine, je suis redescendu avec Michel d'ACTA Gironde à MimiSang, rejoints sur l'autoroute par des militants de Saintes. Plein d'amis sont arrivés au camping ce vendredi, d'Avignon, de Belgique (Marie m'a apporté de l'eau belge !), du nord, du pays basque etc, que de retrouvailles conviviales !

Grande nouvelle pour tous ceux qui se soucient de la santé de Sylvie qui avait, je peux vous l'avouer maintenant, des palpitations inquiétantes depuis plusieurs jours, elle s'est réalimentée ce soir, quel plaisir d'assister à sa toute première cuillerée de soupe ! Car après plus de 3 semaines de jeûne total, on va devoir scrupuleusement ménager notre organisme, de façon très progressive et liquide (soupes, bouillons, jus de pomme) si on ne veut pas faire exploser nos estomacs, intestins etc !

 

rrrrrrrrrrrrrrrrrrrr 002

 

Donc les manifestations sont maintenues ce samedi, 10h et 15h30, rendez-vous devant l'église de MimiSang Plage. Car malgré vos innombrables messages adressés aux pouvoirs publics et après nos 24 jours de grève de la faim, les élus de la mairie de MimiSang se sont comportés comme des goujats à ignorer deux personnes en souffrance pour sauver 6 animaux de la barbarie qu'une poignée de sadiques locaux désire. A Paris hier, les gens que j'ai rencontrés, journalistes, fonctionnaires de l'Elysée etc, hallucinent du manque de réaction et du refus total de dialogue d'une telle municipalité en direction de grévistes de la faim, ils n'ont jamais vu ça en France ! Elus de MimiSang, qu'aurez-vous à répondre à vos petits-enfants lorsqu'ils vous demanderont quelques explications devant votre attitude honteuse d'indifférence à l'encontre de deux grévistes de la faim pour privilégier votre spectacle sanguinaire ô combien futile ?...

Pauvre mairie de MimiSang, pauvre préfecture landaise, pauvre république ! Il est vraiment urgent de tous vous remplacer par des gens éthiques. Car il s'agit précisément de ce mot fondamental dont la définition est à expérimenter afin de mener une existence dotée de sens et que vous ignorez complètement : l'éthique. Je formule alors le souhait avec Sylvie que notre action ait pu faire avancer la Conscience chez des gens qui en sont dépourvus, malgré leur titre ou leur poste.

Merci les ami(e)s du Vivant de votre aide, je vous aime.