Quatre amis sont venus nous voir aujourd'hui (biz Marie Julie, Michel, Cécile, Marilyn), joie pour nous, malgré un temps de pluie incessante, heureusement le soleil est revenue. On a acheté un pull polaire Sylvie et moi, et on l'endure en plein mois d'août ! Quand on est sous-alimenté on a davantage froid. 

Les premiers articles de presse sont sortis, enfin, on pensait que les médias attendaient notre mort pour parler de nous ! Le journal de la corrida, Sud Ouest (sponsor des afiocs) et l'Est Eclair le journal de mon département natal (Aube) qui m'a mentionné en couverture et a rédigé un grand article. 

Sylvie est moins épuisée ce soir. On garde un gros moral, que les taurins le sachent ! On ira jusqu'au bout, ce petit monde mafieux et ultra minoritaire doit tomber, les taureaux (et les chevaux) ne doivent plus être ses jouets martyrisés, et les pouvoirs publics ne doivent plus être complices. La jurisprudence de l'article 521-1 du code pénal inspirée par les afiocs est anti-démocratique et surréaliste. A quand des corridas à Saint Malo, Lille, Strasbourg ou Lyon si on les laisse s'implanter partout pour gagner d'autres publics parce que leurs pratiques sanguinaires n'intéressent plus les villes de "tradition ininterrompue" ?...

En juillet 2012 dans les arènes de Mont de Marsan, une fillette a subi des attouchements sexuels pendant une corrida. Or, un collectif de près de 100 psychiatres et psychologues, le professeur Hubert Montagner, les associations de protection animale réclament depuis des années que les enfants de moins de 16 ans n'aient pas accès aux corridas, en raison des risques avérés de traumatismes psychologiques. Si le maire de Mont de Marsan qui est aussi présidente de l'Union des "villes taurines" avait écouté cette requête en faveur de la protection de l'enfance, la fillette n'aurait pas été agressée. Pendant une manifestation que j'organisais dans cette ville, j'ai dit dans mon discours adressé au maire : "Vous êtes en partie responsable de cette agression", en toute déduction simple et logique. Les taurins locaux avaient ce jour-là envoyé un huissier pour photographier les manifestants et m'enregistrer (sans nous prévenir), pour ensuite trouver la phrase ou le mot considéré comme insultant selon eux. Et ils ont retenu cette phrase "Vous êtes en partie responsable" pour m'attaquer en justice pour diffamation ! Voila les méthodes des cadres français de la corrida ! Non seulement leur plainte a été recevable, mais les juges m'ont condamné à payer 3300€, comme si j'étais un bandit, alors que je ne fais que défendre bénévolement les animaux et donc les enfants ! Avec mon avocate, on a évidemment fait appel de cette décision qui est une atteinte grave à notre liberté d'expression. Les afiocs ont tellement d'appuis politiques, juridiques, médiatiques, financiers, qu'ils peuvent se permettre ce qu'ils veulent, tout en n'étant qu'une poignée dans notre pays. C'est la dictature du petit monde tauromachique infligée aux défenseurs de la Vie. Jusqu'à quand ce système nous dirigera, faisant fi de l'éthique ? Je crois qu'il faut commencer à envisager de se présenter à des élections car ce ne sont pas des associations qui font les lois mais des élus, et ceux que l'on a de la droite-gauche conservatrice mènent la planète au désastre écologique, économique, social et spirituel. Ils ne partiront pas tout seuls, il faut les remplacer, tout le monde est exaspéré de leur incompétence et de leur corruption. Vue la dégradation générale de la société, je suis assez pessimiste sauf si enfin, nous avons des élus dans les mairies, circonscriptions, conseils régionaux, gouvernements, qui ont nos idées altruistes et écologistes. C'est urgent pour les taureaux et la planète entière !