Merci à Anne de Bordeaux, Gracia et Catherine de Mont de Marsan d'être venues nous rendre visite, ça fait du bien de voir des militantes. On n'a pas vu le moindre afioc de service aujourd'hui en front de mer, pourtant elles tractaient près de nous et nos pancartes. Une bande de jeunes de Dax est venue nous encourager, malgré leur mairie afioc, eux détestent la corrida.

Nous sommes retournés voir notre sympathique médecin anticorrida, il va informer son Conseil de l'Ordre de notre action. Côté auscultation, Sylvie a maigri normalement et a une bonne tension. Cela fait donc une semaine que je n'absorbe que de l'eau plate, j'ai perdu 6k300, 12 de tension en étant allongé, 10 en étant debout, ce qui est normal dans ces circonstances spéciales. Ce médecin est interloqué par rapport aux aficionados se délectant de voir martyriser des animaux, d'aimer voir du sang. Comme de nombreux commerçants de Mimizan, il ne comprend pas la mairie qui du jour au lendemain en 2009 a décidé de laisser organiser une corrida. Il nous a encore félicité de lutter pour faire avancer la Conscience dans le monde et sensibiliser les gens qui considèrent encore les animaux comme des choses faites pour être expérimenter (il est en faveur des méthodes de tests alternatifs), ou toréer etc. Notre cause animaliste est très importante pour l'évolution des mentalités, nous a-t-il dit. C'est décidément le médecin qu'il nous fallait ici en ce moment.

Bonne surprise que me communique Sylvie, sur le flyer des courses landaises à Mimizan, il est noté textuellement : " Sport gascon, la course landaise n'a rien de comparable avec la sanglante corrida. Le gascon, par goût du défi, du courage et du beau geste, accepte tous les risques mais s'interdit de causer la moindre blessure à la coursière (la vache)." Je sens qu'on va aller se présenter sous peu à ce club mimizannais de courses landaises...