Hé ben ça y est, j'y suis, au 1er jour de ma grève de la faim et je suis arrivé à MimiSang !

J'ai été très ému juste avant de partir de chez moi... ému des très nombreux soutiens, ému de mon engagement dans cette action, je me dois de durer, et boire beaucoup d'eau ! Car c'est la canicule ici et j'ai un moustique dans ma tente, mais je ne lui ferai rien, car quand on défend les taureaux, on doit logiquement être intentionné envers tous les animaux, même les plus petits.

Dès mon arrivée à MimiSang, je suis allé direct à la mairie pour déposer ma toute 1ère lettre pour le maire. Chaque jour je lui écrirai mon action requérant l'annulation de la corrida du 24 août. C'était encore ouvert, ils étaient probablement en branle-bas de combat à préparer l'accueil de Manuel Valls. Incroyable hasard, Valls vient à MimiSang ce jeudi, à l'entame de ma grève de la faim ! On a un rendez-vous avec la directrice de son cabinet. Merci à la personne qui m'a proposé cette entrevue.

Amis lecteurs de ce blog, ne m'en voulez pas pour les fautes d'orthographe, de grammaire, j'écris spontanément sans rien avoir préparé, et sans élégance littéraire. C'est la 1ère fois que je vais raconter un peu ma vie. On dit que lorsque l'on jeûne durablement, le corps et l'esprit se purifient, et une nouvelle inspiration intérieure se déclare, peut-être vais-je alors expérimenter des choses spéciales, vous faire quelques révélations... Je plaisante ! Mais je plaisanterai sans doute moins dans quelque temps, si je deviens très faible. Si je devais arrêter l'action à cause d'une défaillance de santé, je serais gêné par rapport à tous les encouragements reçus, et évidemment par rapport aux taureaux. Donc svp ne m'en voulez pas si mon corps et/ou mon mental me font défaut.

J'aurais aimé être accompagné dans cette aventure, mais personne finalement a confirmé sa participation. On ne peut pas proposer de faire une grève de la faim à tout le monde, aussi je voulais préserver l'effet de surprise pour les médias et les aficionados. Ainsi, j'ai demandé à une dizaine de personnes suffisamment motivées et disponibles, trois ont accepté immédiatement. Mais au final, je suis seul, avec le moustique (lui ne va pas se gêner à se nourrir de mon sang !) dans un camping bourré d'estivants. En tout cas, si mon aventure vous inspire, même en ne faisant pas la grève de la faim, venez, venez me rejoindre ! La côte landaise, en particulier la côte d'Argent à Mimizan est très agréable.

A demain, avec Valls !